Comment fonctionne Emdr ? Modèle de traitement adaptatif de l’information

74087E61 BD46 4F46 AEE5 77653E448C42
service
Partager

Partager cet article

ou copier le lien

L’EMDR est une forme de thérapie qui est devenue très populaire ces dernières années, a une efficacité très élevée et est très bénéfique pour le client, ce qui se voit à la fois dans les observations cliniques et la recherche scientifique, mais en raison de la pollution de l’information dans les médias sociaux, elle est parfois mentionnée en dehors du domaine de compétence. L’EMDR ne “réinitialise” pas la mémoire, elle n’efface pas l’esprit ; C’est une forme de thérapie qui réduit le degré de perturbation des souvenirs existants et dérangeants, et souvent même les détruit, libérant ces souvenirs de leur charge émotionnelle. Le but de cet article est d’expliquer le modèle de traitement adaptatif de l’information afin de fournir une information plus scientifique sur l’EMDR et de donner des informations sur le fonctionnement de l’EMDR.

Afin de comprendre l’EMDR, il a fondé ses fondements théoriques. Informatique adaptative Nous devons comprendre le processus. Selon le modèle de traitement adaptatif de l’information, le cerveau traite et rend fonctionnelles les informations qui lui parviennent à travers chaque nouvelle expérience. Des informations telles que l’émotion, la pensée, la sensation, l’image, le son, l’odeur sont traitées et intégrées en se connectant aux réseaux de mémoire associés. Ainsi, l’apprentissage de cette expérience a lieu.

Les informations que nous acquérons sont stockées pour guider nos réponses de manière appropriée à l’avenir. Il est important que ce système fonctionne correctement ; Ainsi, protéger notre santé mentale et soutenir le développement humain par l’apprentissage passe par le bon fonctionnement du processus adaptatif.

Dans le processus que nous appelons la solution adaptative, la personne intègre les connaissances/expériences/souvenirs qu’elle a acquis dans un schéma émotionnel et cognitif positif ou neutre en établissant des liens d’association appropriés et en utilisant son expérience de manière constructive. Donc, essentiellement, ce qui est utile est appris et stocké pour une utilisation future avec des sentiments appropriés.

Alors, quand et comment ce système ne fonctionne-t-il pas ? Lorsque la personne souffre d’un traumatisme psychologique grave ou souffre de traumatismes mineurs relativement moins efficaces, ce système peut ne plus fonctionner comme avant en raison de certaines modifications du système nerveux. Lors d’événements qui perdent l’équilibre du système, un déséquilibre se produit dans le système nerveux et ce déséquilibre empêche le processus d’information adaptatif de traiter la mémoire de manière constructive. Les nouvelles informations ne sont pas traitées et intégrées dans le réseau de mémoire existant.

Afin de donner un sens à l’expérience, il n’est pas possible de connecter des informations fonctionnelles dans des réseaux de mémoire et de tirer des conclusions sensées. En conséquence, l’apprentissage ne se produit pas. Les émotions, les pensées, les images, les sons, les sensations corporelles restent également neurologiquement dérangeants.

Cette matière originale est tenue dans son stress et son excitation particulière au moment du moment et peut être déclenchée par de nombreux stimuli internes et externes. Lorsque celui-ci est déclenché, les réactions peuvent être observées par un œil extérieur hors de proportion avec l’effet du déclencheur, car l’esprit stocke ces souvenirs dans un état traumatique sans pouvoir les traiter.

Selon l’EMDR, ces types de souvenirs inadaptés, dysfonctionnels, non traités et stockés de manière isolée sont à l’origine des perturbations, des émotions négatives, des pensées, des comportements et des traits de personnalité. Les croyances négatives sur soi (ex : je suis stupide), les réactions émotionnelles négatives (peur d’échouer) et les réactions somatiques négatives (douleur abdominale la veille de l’examen) ne sont pas le problème lui-même, mais ses symptômes, à savoir ses manifestations présentes. Les souvenirs non traités qui conduisent à ces croyances et émotions négatives sont déclenchés par des événements du présent.

En plus des traumatismes majeurs tels que les catastrophes naturelles, les accidents majeurs, les pertes, la guerre, le harcèlement et le viol, toutes sortes d’expériences avec des effets traumatisants, en particulier dans l’enfance ; Les événements négatifs dans la famille, l’école, l’environnement de travail, l’exposition à la violence, l’humiliation, le rejet, la négligence et les échecs dans la vie quotidienne peuvent faire partie des souvenirs qui ne peuvent pas être traités. En d’autres termes, l’effet de l’EMDR n’est pas seulement valable pour les traumatismes majeurs mais aussi pour ces cas. Dans ces cas, le système de traitement adaptatif de l’information commence à défaillir, comme dans les traumatismes majeurs.

Comme le viol, le harcèlement sexuel, les expériences de guerre, en EMDR » grand T Les traumatismes, dits “”, ont évidemment un impact sur le comportement de la victime, ses schémas de pensée et ses sentiments sur elle-même, et sont sujets à des symptômes tels que des cauchemars, la reviviscence du souvenir traumatique et des pensées perturbatrices. Ces personnes auront des auto-attributions telles que “je suis faible”, “je ne vaux rien”, “je vais être abandonné”.

Bien sûr, de telles attributions négatives peuvent être observées chez des clients qui ne sont pas exposés à de tels traumatismes. Ces clients semblent avoir acquis ces jugements d’eux-mêmes négatifs dans la petite enfance. Ces clients n’ont pas vécu d’explosion dans un champ de mines ni été harcelés sexuellement, mais le souvenir de quelque chose qui leur a été dit ou de ce qu’ils ont vécu est enfermé dans leur système nerveux, produisant un effet similaire à des événements traumatisants. Lorsque ces personnes sont évaluées, elles voient et ressentent l’événement comme des victimes d’un traumatisme « big T », et elles sont également fortement affectées par l’événement ou la croyance négative ressentie. En fait, lorsque nous le regardons littéralement, les événements qui laissent un effet négatif à long terme sont appelés traumatiques par nature.

Le concept selon lequel l’expérience passée est à la base des dysfonctionnements existants n’est pas nouveau. Regardons comment ces situations affectent un exemple dans le contexte de l’EMDR, du stockage en mémoire et du modèle informatique adaptatif. Imaginons une petite fille marchant à côté de son père et tendant la main pour lui prendre la main. À ce moment-là, le père, délibérément ou accidentellement, balance son bras en arrière et frappe l’enfant au visage.

L’enfant éprouve une émotion intense et négative et peut l’intérioriser comme “Je ne peux pas obtenir ce que je veux, quelque chose ne va pas chez moi”. Ce sentiment, peut-être un sentiment intense d’impuissance et d’impuissance, des images, des sons et la douleur de la gifle est stocké dans le système nerveux. Adaptatif.

Cette expérience, que nous pouvons également appeler un nœud dans le modèle de traitement de l’information, peut être une pierre de touche comme l’un des premiers événements auto-définis dans sa vie. Étant donné que les souvenirs sont stockés ensemble de manière associative, le prochain événement représentant ce type de rejet rejoindra ce nœud et initiera la formation du réseau neuronal qui deviendra une partie importante de la définition de cette petite fille de sa propre valeur. Les expériences ultérieures de rejet par les parents, les frères et sœurs, les amis et d’autres rejoindront tous ce nœud en tant qu’informations liées. Après le développement du langage, différents souvenirs d’enfance avec des sentiments similaires seront également connectés à des réseaux de mémoire autour de ce nœud. Qu’en est-il des expériences positives ? Les expériences positives ne peuvent pas être identifiées avec ce réseau car le nœud est défini par une émotion négative.

Une fois que la conceptualisation verbale motivée par les émotions est établie dans le réseau neuronal, cela signifie que chaque expérience ultérieure est généralisée et rassemblée dans ce réseau. Ce processus se poursuit à l’adolescence et à l’âge adulte : par exemple, lorsque la fille de l’exemple ci-dessus est refusée par un enseignant ou une personne avec qui elle souhaite établir un lien émotionnel, tous les événements peuvent être liés au même nœud. Que se passe-t-il lorsque cette fille devient adulte ? Dans ce cas, chaque événement qu’il se sent rejeté ou a la possibilité d’être rejeté rejoint le réseau de neurones et l’énoncé “Je n’arrive pas à obtenir ce que je veux, il y a un problème avec moi” est généralisé et associé au sentiment de rejet. Au fil du temps, les événements qui s’accumulent deviennent des prophéties auto-réalisatrices, de sorte que même le moindre signe de rejet peut déclencher un réseau de neurones dominé par la conviction que quelque chose ne va pas chez moi.

Alors, comment ceux-ci seront-ils résolus ? La solution à ces maux est obtenue en stimulant le processus inné “d’auto-guérison”. Selon le modèle de traitement adaptatif de l’information, le dysfonctionnement psychologique avec tous les éléments complexes d’une faible estime de soi et de l’auto-efficacité résulte des informations stockées dans le système nerveux comme décrit ci-dessus. Grâce à l’EMDR, ces informations sont consultées, traitées et analysées de manière adaptative. Pour ce faire, le client est invité à se rappeler une image de l’événement original afin de stimuler les informations stockées physiologiquement. Une fois cette information stimulée, le mécanisme de traitement de l’information est activé avec des mouvements oculaires (ou d’autres stimuli), et à chaque nouvel ensemble, l’information adaptative est assimilée dans le réseau neuronal et transformée jusqu’à ce que le matériel cible soit dans un état sain/fonctionnel. Le client commencera à se comporter différemment lorsqu’il adoptera une croyance telle que “je vais bien” au lieu de la croyance sous-jacente “j’ai un problème”. Pour la plupart des clients, des séances EMDR réussies se traduisent par de nouvelles cognitions positives généralisables sur l’ensemble du réseau neuronal. C’est-à-dire que la solution thérapeutique se manifeste dans tous les aspects de l’objectif et des événements liés au passé et au présent (image, sensations corporelles, émotions, etc.) et que des changements de comportement appropriés se produisent. Comme l’EMDR active le système de traitement de l’information et le maintient dynamique, les émotions et les pensées telles que la culpabilité et la peur du point de vue de l’enfant sont transformées en perspective adulte, qui inclut la responsabilité, la sécurité et la confiance en soi pour faire des choix.Même dans la thérapie psychodynamique à long terme, la perspicacité émerge en un seul instant ; Dans le modèle d’informatique adaptative, la perspicacité se produit lorsque deux réseaux de neurones sont connectés.

Le changement pendant le traitement EMDR se produit plus rapidement que les autres traitements conventionnels, probablement parce que ;

1. Il est possible de cibler les souvenirs par groupes (par exemple, les souvenirs centrés sur le thème « je ne vaux rien »)

2. Le matériel dû à l’état dysfonctionnel est atteint directement.

3. Des protocoles ciblés sont utilisés (par exemple, le protocole utilisé pour les attaques de panique et les protocoles utilisés pour le trouble obsessionnel compulsif sont différents les uns des autres. Cela dépend des besoins du client et du problème auquel il est confronté, le thérapeute intervient de la meilleure façon chemin pour le client.)

4. La stimulation du système interne de traitement de l’information modifie directement l’information au niveau physiologique.

Résumer; Le modèle de traitement adaptatif de l’information suggère l’existence d’un système programmé pour transformer les entrées innées et perturbatrices en dissolution adaptative et en intégration psychologiquement saine. Un traumatisme peut perturber le système de traitement de l’information et entraîner le stockage des perceptions de manière situationnelle et se manifester par des symptômes de SSPT (trouble de stress post-traumatique). Le modèle Adaptive Computing intervient dans cette situation et » Grand T” élimine l’effet perturbateur du système des traumatismes, permettant à l’esprit d’aller vers la guérison.

De nombreuses psychopathologies basées sur des expériences précoces sont supposées être stockées de manière situationnelle. L’impact de ces événements “Petit t On peut aussi l’appeler “. Cette dénomination signifie que les événements de l’enfance peuvent avoir des effets négatifs sur la personne et sa psychologie, et que des émotions et des sensations négatives peuvent être déclenchées soudainement face à des situations existantes. Ainsi, un événement d’humiliation dans l’enfance peut affecter de manière dysfonctionnelle la perception de soi et le comportement approprié d’une personne à l’âge adulte. Ces expériences communes, clairement appelées “petit t”, ne se sentent pas “petites” par l’enfant. Cela fait que l’événement se traduit par une plénitude émotionnelle et un stockage dysfonctionnel. Indépendamment de la cause de l’événement EMDR ou du moment où il s’est produit auparavant, cependant, la nature associative des réseaux de mémoire permet la correction de l’auto-évaluation et du comportement existants en généralisant les effets positifs du traitement.

Quel que soit le problème que vous rencontrez et ce que vous souhaitez résoudre, l’EMDR est une école de thérapie qui supprime le blocage dans le système de traitement de l’information et permet ainsi la guérison, et on observe qu’elle apporte un bien-être plus rapide que de nombreuses écoles de thérapie. S’il y a des situations vous concernant dont vous souhaitez changer, vous débarrasser ou pour le mieux, rendez-vous service et faites une démarche pour obtenir un soutien psychologique !

0
mutlu
Content
0
_zg_n
Triste
0
sinirli
Fâché
0
_a_rm_
Étonné
0
vir_sl_
Infecté
Comment fonctionne Emdr ? Modèle de traitement adaptatif de l’information

Vous pouvez vous inscrire à notre newsletter entièrement gratuitement

Ne manquez pas l'occasion d'être informé des nouvelles actualités et évitez dès maintenant votre abonnement gratuit par e-mail.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Connectez-vous

Pour profiter des privilèges de Z Santé.fr - infos sur la santé, connectez-vous ou créez un compte dès maintenant, c'est entièrement gratuit !