Inhibition, symptômes et anxiété – sigmund freud

74087E61 BD46 4F46 AEE5 77653E448C42
service
Partager

Partager cet article

ou copier le lien

INTERRUPTION, SYMPTÔMES ET ANXIÉTÉ

Freud a écrit ce livre en réponse au livre d’Otto Rank The Trauma of Birth. On peut diviser le livre en 10 chapitres.

Première partie : Liens entre inhibition et symptômes. Dans la seconde partie : La relation entre refoulement et angoisse en caractérisant le moi comme domaine de l’angoisse. La troisième partie : moi et surmoi. Chapitre quatre : La relation de la phobie de Hans le Petit à la suppression et à la castration. Cinquième partie : La genèse de la névrose obsessionnelle. Chapitre Six : Les défenses utilisées dans la névrose obsessionnelle. Chapitre Sept : Phobies. Huitième partie : Passer de la perte d’objet à la peur de perdre un objet. Chapitre Neuf : Liens entre la formation des symptômes et le développement de l’anxiété. Chapitre dix : Trois facteurs menant aux névroses.

Une diminution correspondante de la fonctionnalité ; inhibition,

Les situations dans lesquelles un changement inhabituel de fonction ou un nouveau phénomène est né sont appelées symptômes, montrant la différence entre inhibition et symptôme.

Il poursuit la théorie selon laquelle l’anxiété est vécue par l’ego, mais n’est pas produite par lui. Contrairement à ses opinions précédentes, il a déclaré que la suppression est le résultat, et non la cause, de l’anxiété. A expliqué le concept d’anxiété de signal. L’anxiété du signal, a-t-il dit, reflétera l’important processus d’adaptation et de maturation de l’enfant, dans la mesure où l’anxiété n’est plus une simple réaction à la perte d’un objet, mais une attente de la menace de perdre “l’amour de l’objet”.

L’inhibition est divisée en deux classes :

1-) Inhibition spécialisée : Lorsque la signification symbolique augmente à un niveau inconscient en érotisant les organes, le fonctionnement des organes peut être perturbé. Il a expliqué cela avec l’exemple de l’écriture et de la marche.

2-) Inhibition générale : Lorsque le moi est soumis à une tâche précise, l’ego l’oblige à limiter sa dépense énergétique.

L’inhibition se produit alors à la suite de deux situations :

1-) Prendre des précautions

2-) La restriction des fonctions du moi par suite d’un affaiblissement énergétique crée une inhibition.

Trois éléments de la cause de la névrose:

1-) Élément biologique : la longue période de temps pendant laquelle une personne est dans un état d’impuissance et de dépendance. (enfance)

2-) Facteur phylogénétique : Développement en deux étapes de la vie sexuelle.

3-) Facteurs psychologiques : les défauts de l’appareil mental conduisent Freud à traiter les pulsions libidinales comme des dangers contre lesquels seul le moi peut contenir ses propres mécanismes, et résultent de sa tolérance à l’apparition de symptômes en échange d’une atteinte aux pulsions.

La question du deuil est l’un des signes que Freud éclaire sur les relations d’objet. Avec le deuil, Freud a commencé à prendre conscience de l’importance de la valeur plus ou moins narcissique de l’objet perdu.

0
mutlu
Content
0
_zg_n
Triste
0
sinirli
Fâché
0
_a_rm_
Étonné
0
vir_sl_
Infecté
Inhibition, symptômes et anxiété – sigmund freud

Vous pouvez vous inscrire à notre newsletter entièrement gratuitement

Ne manquez pas l'occasion d'être informé des nouvelles actualités et évitez dès maintenant votre abonnement gratuit par e-mail.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Connectez-vous

Pour profiter des privilèges de Z Santé.fr - infos sur la santé, connectez-vous ou créez un compte dès maintenant, c'est entièrement gratuit !