Le bonheur est-il génétique ?

74087E61 BD46 4F46 AEE5 77653E448C42
service
Partager

Partager cet article

ou copier le lien

La plus grande tranche de notre graphique montre que 50 % de la différence entre les niveaux de bonheur des gens est déterminée par les points d’équilibre génétique. C’est le résultat de recherches qui nous montrent que nous naissons avec un certain niveau de bonheur qui ne changera jamais vraiment, qui ne changera jamais vraiment, auquel nous devons éventuellement revenir, que nous l’augmentions ou le diminuions par nos propres efforts.

Le résultat peut-être le plus contradictoire est que, comme le montre le graphique, les conditions de vie et les conditions environnementales – c’est-à-dire la richesse ou la pauvreté, la santé ou la maladie, la beauté ou la médiocrité, le fait d’être marié ou divorcé, etc. – ne représentaient qu’un pourcentage de nos niveaux de bonheur. Cela fait une différence de 10.

Il existe un autre facteur extérieur à nos gènes et à nos circonstances : notre comportement. Ainsi, la clé de mon bonheur n’est pas dans nos gènes (ce qui est impossible) ou dans le changement de nos circonstances, mais dans nos activités conscientes quotidiennes. Ainsi, notre graphique pointe vers une tranche de 40 % qui est sous notre contrôle, donnant une chance aux opportunités et aux manœuvres qui augmentent ou diminuent notre bonheur à travers ce que nous faisons et pensons dans notre vie quotidienne.

0
mutlu
Content
0
_zg_n
Triste
0
sinirli
Fâché
0
_a_rm_
Étonné
0
vir_sl_
Infecté
Le bonheur est-il génétique ?

Vous pouvez vous inscrire à notre newsletter entièrement gratuitement

Ne manquez pas l'occasion d'être informé des nouvelles actualités et évitez dès maintenant votre abonnement gratuit par e-mail.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Connectez-vous

Pour profiter des privilèges de Z Santé.fr - infos sur la santé, connectez-vous ou créez un compte dès maintenant, c'est entièrement gratuit !