Le rôle de la famille dans l’anxiété liée aux tests

74087E61 BD46 4F46 AEE5 77653E448C42
service
Partager

Partager cet article

ou copier le lien

Le système éducatif en constante évolution et instable, le choix de la profession, à savoir l’avenir, crée de l’anxiété non seulement chez les étudiants mais aussi dans les familles. Pour cette raison, toute la vie éducative se transforme en un marathon complet. Les enfants d’âge scolaire sont coincés entre la famille, l’école, les cours particuliers et les cours privés lorsqu’ils obtiennent la plus forte dose de puberté. Dans leur marathon, ils se retrouvent à essayer de faire face à l’anxiété des tests.

Bien que l’anxiété de l’examen soit définie comme “l’anxiété ressentie par la personne qui passera l’examen”, le rôle de la famille est très important dans l’émergence et le traitement de l’anxiété.

Les parents attribuent l’anxiété de leurs enfants aux tests à diverses raisons et agissent en conséquence. La plupart du temps, l’anxiété de test vécue par l’enfant n’est pas comprise par la famille.

Certaines familles veulent voir la réussite de leur enfant augmenter, ce désir naturel commence parfois à se transformer en pression sur l’enfant sans s’en rendre compte. Les familles considèrent “le nombre de questions résolues quotidiennement, les résultats obtenus à l’examen d’essai, le temps d’étude du candidat” comme des critères de performance, elles trouvent les préparations insuffisantes et affirment que le véritable examen est très important et difficile. Cette attitude de la famille est une pression sur l’enfant. L’angoisse de ne pas pouvoir plaire aux familles qu’ils espèrent être soutenues accompagne l’angoisse des examens.

Certaines familles commencent à changer leurs habitudes de vie pendant la période des examens. Ils commencent à ne pas effectuer les activités auxquelles ils assistent en pensant que ce sera une perte de temps pour l’enfant. L’investissement émotionnel et économique réalisé par la famille lors de la préparation augmente la pression sur l’individu.

La préparation aux examens est un processus difficile pour de nombreuses familles. La famille de la personne souffrant d’anxiété de test doit également participer au traitement et pendant le traitement, la famille doit être informée des symptômes de l’anxiété de test, de ses causes possibles et de son effet sur la performance de l’individu.

Il est nécessaire d’informer la famille qu’il est naturel que leurs enfants se consacrent à eux-mêmes pendant la préparation, et qu’ils auront besoin de repos. Avec un accord entre la famille et l’enfant, un accord peut être trouvé sur la durée et la fréquence du repos, de l’activité.

Il est important que les familles aient des attentes réalistes à l’égard de leurs enfants. Il sera réaliste pour son enfant d’avoir des attentes basées sur ses performances scolaires passées. Des attentes irréalistes qui dépassent ce que l’individu peut faire créeront une pression sur l’individu et entraîneront une diminution de ses performances actuelles. Il est très important d’informer les familles qu’elles doivent s’attendre à la performance de leurs enfants, déterminer des critères de performance en ce sens, et que les comparer à la réussite des autres aura un impact négatif sur leurs enfants.

Le soutien de la famille de la personne souffrant d’anxiété liée aux tests lui permettra d’apprendre plus facilement à faire face à l’anxiété et ainsi d’obtenir le résultat qu’il mérite.

0
mutlu
Content
0
_zg_n
Triste
0
sinirli
Fâché
0
_a_rm_
Étonné
0
vir_sl_
Infecté
Le rôle de la famille dans l’anxiété liée aux tests

Vous pouvez vous inscrire à notre newsletter entièrement gratuitement

Ne manquez pas l'occasion d'être informé des nouvelles actualités et évitez dès maintenant votre abonnement gratuit par e-mail.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Connectez-vous

Pour profiter des privilèges de Z Santé.fr - infos sur la santé, connectez-vous ou créez un compte dès maintenant, c'est entièrement gratuit !