Les vitamines sont-elles utiles ou nocives ?

74087E61 BD46 4F46 AEE5 77653E448C42
service
Partager

Partager cet article

ou copier le lien

Les vitamines font partie des micronutriments importants pour la vie. Une carence en vitamines n’est pas attendue chez une personne qui a normalement une alimentation équilibrée et il n’est pas nécessaire d’utiliser des produits vitaminés prêts à l’emploi provenant de l’extérieur. En cas de carence, il est nécessaire de le prendre avec des aliments ou sous forme de produits prêts à l’emploi, bien qu’il ne soit pas carencé, mais l’utiliser sous forme de produits prêts à l’emploi peut être nocif pour certaines vitamines. Malheureusement, ce sujet est beaucoup abusé. Il est nécessaire de prendre une décision en examinant les preuves sur cette question, où il y a beaucoup de fausses informations.

Si des médicaments vitaminés, qui ont un effet toxique sur le foie lorsqu’ils sont stockés dans le corps, sont utilisés sans consulter un médecin, cela peut causer des dommages au lieu d’être bénéfiques. Prendre trop d’une vitamine réduit l’absorption d’une autre. Cela cause des problèmes de santé. Les vitamines hydrosolubles sont excrétées dans l’urine, mais les vitamines et minéraux liposolubles sont stockés dans le corps. L’apport excessif de vitamines a un effet toxique sur le foie. Si la personne qui l’utilise est enceinte, cet effet négatif se répercute également sur le bébé et des anomalies congénitales sont observées chez le bébé. Il est également indésirable de prendre des médicaments vitaminés avec de la nourriture. Les pilules de vitamines doivent être prises deux heures avant ou après un repas. Sinon, ces médicaments réduisent l’absorption des vitamines prises naturellement.

Un article sur la supplémentation en vitamines a été publié dans Drugs and Therapeutics le 18 juillet 2005. Dans cet article, le sujet a été examiné à la lumière des preuves.

Vitamine E

Les éditeurs de “The Medical Letter” déclarent que la plupart de la vitamine E présente dans les aliments est du gamma-tocophérol, et cette forme agit comme un antioxydant.

Cependant, la vitamine E utilisée dans les suppléments vitaminiques est généralement l’alpha-tocophérol, et cette forme peut inhiber l’effet antioxydant du gamma-tocophérol. Certaines expériences ont même montré que l’alpha-tocophérol pouvait avoir des effets pro-oxydants.

Des doses élevées de vitamine E peuvent affecter le métabolisme de la vitamine K, qui joue un rôle important dans la coagulation sanguine, et les fonctions plaquettaires. Une méta-analyse publiée dans les Annals of Internal Medicine du 4 janvier 2005 a conclu que l’utilisation de plus de 400 UI de vitamine E par jour peut augmenter le risque de décès.

Les études contrôlées randomisées sont considérées comme le “gold standard” dans les études pour montrer la cause et l’effet. Dans une étude menée de cette manière, plus de 9 000 patients atteints de maladies vasculaires et de diabète ont été évalués.

Selon cette étude, publiée dans le Journal of the American Medical Association le 16 mars 2005, il a été observé que la prise quotidienne de 400 UI de vitamine E ne prévenait pas le cancer ni les maladies vasculaires, mais augmentait le risque d’insuffisance cardiaque.

Une autre étude randomisée portant sur 40 000 femmes âgées de 45 ans et plus, publiée dans le Journal of the American Medical Association le 6 juillet 2005, a révélé que la prise quotidienne de 600 UI de vitamine E n’apportait aucun avantage dans la prévention des maladies cardiovasculaires ou du cancer.

Par conséquent, la vitamine E ne doit pas être utilisée sauf en cas de carence en vitamine E, qui est très rare, et ne doit être utilisée qu’avec l’avis d’un expert.

Vitamine A et bêta-carotène

Le carotène, source de vitamine A et de vitamine A, est un anti-oxydant. Mais les recherches en laboratoire suggèrent qu’ils peuvent également avoir des effets pro-oxydants.

Une étude publiée dans le Journal of the American Medical Association datée du 2 janvier 2002 a révélé qu’un apport élevé en vitamine A avec de la nourriture, ainsi que des suppléments vitaminiques, augmentait le risque de fracture de la hanche chez les femmes ménopausées.

Un article publié dans le New England Journal of Medicine, daté du 10 août 1995, a révélé qu’un bébé sur 57 nés de femmes qui prenaient plus de 10 000 UI de vitamine A par jour était malformé.

Selon un article du numéro du 14 avril 1994 de la même revue, le risque de cancer du poumon augmente de 18 % chez les Finlandais qui prennent 20 mg de bêta-carotène supplémentaire par jour.

Un vaste essai clinique chez des fumeurs et des travailleurs exposés à l’amiante a été arrêté après qu’aucun bénéfice n’ait été observé. Dans cette étude, il a été constaté qu’un apport quotidien de 30 mg de bêta-carotène et de 25 000 UI de vitamine A peut entraîner une augmentation de l’incidence du cancer du poumon, des décès cardiovasculaires et des décès moyens. Les résultats de l’étude ont été publiés dans le New England Journal of Medicine le 2 mai 1996 et dans le Journal of the National Cancer Institute le 6 novembre 1996.

Vitamine D

Les éditeurs de “The Medical Letter” déclarent que les personnes âgées, en particulier celles à la peau foncée, ont accès à moins de vitamine D en raison d’une exposition insuffisante au soleil, d’une diminution de la production de vitamine D dans la peau et d’une diminution de l’absorption et de l’activation de la vitamine. La vitamine D, qui réduira la perte osseuse, est de 400 UI pour les hommes et les femmes âgés de 51 à 70 ans et de 600 UI pour les plus de 70 ans. Une carence grave en vitamine D est également observée chez les personnes à la peau claire qui ne boivent pas de lait et ne sortent pas suffisamment à la lumière du jour (comme les femmes fermées).

Dans une méta-analyse d’essais contrôlés randomisés publiée dans le Journal of the American Medical Association le 11 mai 2005, il a été révélé qu’un apport quotidien de 700 à 800 UI de vitamine D chez les personnes de plus de 60 ans réduisait le risque de hanche et d’autres fractures cliniques, mais cet effet n’a pas été observé lors de l’utilisation de 400 UI de vitamine D.

Cependant, dans une autre étude contrôlée randomisée publiée dans le British Medical Journal le 30 avril 2005, des résultats contradictoires ont été trouvés. Il n’y avait aucune preuve que l’utilisation quotidienne d’une combinaison de 800 UI de vitamine D et de 1000 mg de calcium chez 3000 femmes à haut risque de fractures réduisait le risque de fractures cliniques.

vitamine C,

L’apport quotidien en vitamine C est de 300 à 400 mg. 250 ml de jus d’orange contiennent environ 100 mg de vitamine C. Une méta-analyse de trois études chez des personnes âgées publiée dans le British Medical Journal le 28 août 1999 n’a trouvé aucune preuve que la vitamine C ait entraîné une réduction de la mortalité.

Encore une fois, dans l’analyse publiée dans la très respectée et à but non lucratif “Cochrane Collaboration” en 2004, il a été déclaré que la vitamine C n’a aucun effet sur la prévention des maladies des voies respiratoires supérieures telles que le rhume.

Les rédacteurs en chef de The Medical Letter déclarent que lorsque de la vitamine C à forte dose (> 1000 mg) est prise, la vitamine C ne peut pas être absorbée de manière adéquate, de sorte que la diarrhée peut se développer, et ce risque peut augmenter chez les personnes susceptibles de développer des calculs rénaux.

Vitamine B12

La gastrite atrophique survient chez 10 à 30% des personnes âgées. Ce problème entraîne une mauvaise absorption de la vitamine B-12, qui dépend de la nourriture. Dans ce cas, la vitamine B12 à prendre avec des suppléments peut être absorbée par l’estomac. Pour cette raison, il est recommandé aux personnes âgées de consommer davantage d’aliments contenant de la B12, tels que des céréales, ou de prendre des suppléments de B12 contenant au moins 2,4 mg d’ANR.

Folate et acide folinique

Avec une alimentation normale, 50 à 500 mg de folate sont pris quotidiennement. Mais l’absorption du folate dépend du contenu de l’alimentation. L’acide folique dans les suppléments vitaminiques est absorbé à un taux d’environ 2 fois plus que dans les aliments. Les céréales absorbent l’acide folique 215 -240 mg par jour. augmente.

Cependant, la quantité prise peut ne pas être suffisante pour prévenir une anomalie du tube neural, qui est une anomalie congénitale importante. Cette anomalie peut se développer tôt lorsque les femmes ne savent pas encore qu’elles sont enceintes.

L’apport quotidien de 400 mg d’acide folique (qui se trouve dans de nombreux suppléments multivitaminés) par les femmes en âge de procréer réduit considérablement l’incidence des malformations du tube neural.

Un faible apport en folate fait que l’homocystéine, un acide aminé, atteint des niveaux élevés dans le sang. Une homocystéine élevée est associée à un risque accru de maladie coronarienne, d’accident vasculaire cérébral et de maladie vasculaire périphérique. La supplémentation en acide folique peut abaisser les niveaux d’homocystéine, mais on ne sait pas encore si cela réduit le risque coronarien.

Des doses élevées d’acide folique peuvent masquer une carence en vitamine B-12. Par conséquent, cela peut entraîner la progression d’une maladie neurologique.

Vitamine B6 (pyridoxine)

Dans un article publié dans l’American Medical Association daté du 4 février 1998, il a été observé que l’incidence des maladies coronariennes diminuait chez les femmes qui prenaient du B6 et du folate (plus de 1,3 mg et 400 mg, respectivement) par des enquêtes. Des essais contrôlés randomisés n’ont pas encore été menés, et la dose et l’efficacité optimales de la supplémentation en vitamine B6 n’ont pas été établies.

Si nous résumons le sujet, nous pouvons tirer les conclusions suivantes;

Une supplémentation est nécessaire pour assurer un apport adéquat en acide folique chez les jeunes femmes et en vitamines D et B-12 chez les personnes âgées.

Rien ne prouve que la prise d’un supplément de vitamine C prévienne une maladie ou un symptôme.

-Les femmes ne devraient pas utiliser de vitamine A pendant la grossesse et après la ménopause. De plus, personne ne devrait prendre de fortes doses de bêta-carotène.

-La vitamine E ne plaît pas à votre peau, elle plaît à ceux qui en vendent, ne vous rajeunit pas, au contraire, elle vous fait mourir plus vite.

Une alimentation équilibrée riche en fruits et légumes est plus sûre que la prise de suppléments vitaminiques.

N’oublions pas qu’aucune substance active biologique ne peut être sans risque lorsqu’elle est utilisée pendant une longue période.

Nom de la vitamine

Dose masculine/quotidienne recommandée

Femme/dose quotidienne recommandée

Sources

Avantages

Constats de carence.

Vitamine A

1000 mcg RE*

800 mcg ER

Foie, pomme de terre, carotte, épinard, mangue, lait, jaune d’oeuf, mozzarella, abricot

Développement sain des cellules et des tissus, santé des yeux, lutte contre les infections, développement des dents et des os

Cécité nocturne, sensibilité aux infections, peau sèche et diminution du goût, fatigue, sécheresse des larmes, troubles des dents et des gencives, retard de croissance

Vitamine C

50-60mg

50-60mg

Orange, pamplemousse, fraise, kiwi, brocoli, poivre

Accélère l’absorption du fer dans le système digestif, des dents et des gencives saines, la force des os et des muscles, la cicatrisation des plaies, la lutte contre les infections, un puissant effet antioxydant qui protège les cellules du corps

Dents et gencives malsaines, troubles articulaires, cicatrisation lente des plaies et des fractures, perte d’appétit, faiblesse musculaire, saignements cutanés, anémie, troubles digestifs.

Vitamine D

5-10 microgrammes

5-10 microgrammes

Lait, œufs, margarine, saumon, flocons d’avoine

Il assure l’absorption du calcium et du phosphore du système digestif. Il prévient la perte de calcium des reins, joue un rôle dans la continuité du système nerveux sain et des fonctions cardiaques normales.

Trouble osseux, troubles dentaires, perte de dureté des os, faiblesse musculaire, absorption insuffisante de calcium, rétention de phosphore dans les reins.

Vitamine E

10mg

8mg

Tournesol, blé, beurre de cacahuète, thon, huile d’olive, homard, amande

Fort effet antioxydant protégeant toutes les cellules du corps, y compris les globules rouges, protégeant les acides gras insaturés contre les effets néfastes de l’oxygène

Destruction des globules rouges, trouble du système reproducteur, perte de puissance sexuelle, stockage des graisses dans les muscles, détérioration du cœur et d’autres muscles, peau sèche.

Vitamine B1

1,2-1,5 mg

1-1,1 mg

Levure de bière, abats, céréales, poisson, noix, haricots secs, épinards, chou-fleur, avocat, flocons d’avoine

Rôle clé dans le cycle métabolique nécessaire à la production d’énergie de l’organisme, Aide à la digestion des glucides, une nécessité pour le fonctionnement normal du système nerveux, musculaire et cardiaque, régulant l’appétit, augmentant la croissance et le tissu musculaire.

Perte d’appétit, fatigue, paralysie, sensibilité du système nerveux, perte de poids, douleur, dépression, somnolence, constipation, problèmes du système digestif.

Vitamine B6

1,4-2 mg

1,4-1,6 mg

Banane, saumon, poulet, dinde, pommes de terre, boeuf, melon épinards

Production et destruction d’acides aminés, production d’hémoglobine, lutte contre les infections, mécanisme des graisses et des glucides, formation d’anticorps, élimination de l’excès de liquide dans le corps, rôle de la continuité d’une peau saine.

Nervosité, maladies de la peau, faiblesse musculaire, anémie, maladies bucco-dentaires, crampes dans les bras et les jambes, perte de cheveux, apprentissage lent, rétention d’eau dans le corps.

Vitamine B12

2 mcg

2 mcg

Flocons d’avoine, boeuf, thon, poulet, dinde, lait, yaourt, mozzarella, poisson

En combinaison avec l’acide folique, la production de globules rouges et la prévention de l’anémie, le développement normal des nerfs, la continuité du système nerveux sain, l’accélération de la croissance des enfants grâce à l’absorption du calcium

Anémie, perte d’appétit, retard de croissance chez l’enfant, fatigue, irritabilité, dépression.

Acide folique

150-20 mcg

150-180 mcg

Flocons d’avoine, épinards, lentilles, asperges, oranges, pois chiches, haricots rouges, pain, riz, pâtes

Il joue un rôle dans la production de globules rouges sains, la production de cellules saines (en particulier pendant la grossesse et dans le système digestif).

Maladies du système digestif, anémie, carence en vitamine B12 .

*Les doses quotidiennes sont recommandées par l’Organisation mondiale de la santé pour les personnes en bonne santé.

0
mutlu
Content
0
_zg_n
Triste
0
sinirli
Fâché
0
_a_rm_
Étonné
0
vir_sl_
Infecté
Les vitamines sont-elles utiles ou nocives ?

Vous pouvez vous inscrire à notre newsletter entièrement gratuitement

Ne manquez pas l'occasion d'être informé des nouvelles actualités et évitez dès maintenant votre abonnement gratuit par e-mail.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Connectez-vous

Pour profiter des privilèges de Z Santé.fr - infos sur la santé, connectez-vous ou créez un compte dès maintenant, c'est entièrement gratuit !