Posséder un animal de compagnie et son impact sur les enfants

74087E61 BD46 4F46 AEE5 77653E448C42
service
Partager

Partager cet article

ou copier le lien

L’EFFET DES ANIMAUX DE COMPAGNIE SUR LA PSYCHOLOGIE DE L’ENFANT

Les animaux entrent dans la vie de l’enfant avec des jouets dès la naissance. Peluches, canards nageurs dans la salle de bain, animaux de la ferme en plastique, jouets à moteur qui marchent et parlent sont toujours à la disposition de l’enfant.

Une poupée spéciale ou un ours en peluche peut être le meilleur ami d’un enfant après sa mère. Cet ours en peluche partage ses secrets, supporte sa colère, soulage son agitation.

LE RÔLE DES ANIMAUX DE COMPAGNIE DANS LE DÉVELOPPEMENT DES COMPÉTENCES SOCIALES

Les animaux domestiques peuvent également être efficaces dans la vie d’un enfant. L’enfant peut expérimenter l’interaction et la socialisation avec les gens par le biais d’un animal de compagnie, partager le bonheur ou la tristesse et soulager la colère en lui criant dessus.

Dans la période de développement pré-opératoire, le bébé n’a pas la capacité de déterminer la relation de cause à effet entre les événements et les expériences. Tout est comme il semble. À l’âge de cinq ou six ans, la période d’échange commence et les relations peuvent maintenant être établies. Cependant, cette fois, la capacité de comprendre des concepts abstraits ne s’est pas développée. Les concepts abstraits ne peuvent être compris qu’après l’âge de dix à onze ans.

Les habiletés mentales des enfants liées à la compréhension de concepts abstraits sont évaluées en interrogeant le contenu des proverbes ou en mesurant leur réaction aux blagues racontées. Dans la période pré-abstraite, les enfants essaient de trouver des réponses aux questions de la naissance, de la mort, de la compréhension des sentiments des autres, pourquoi ils sont des enfants de cette maison et pas des autres. Il veut qu’elles soient expliquées en termes concrets. Il n’est pas facile pour les parents d’expliquer ces concepts à leurs enfants. La plupart du temps, ces questions sont évitées ou ils font des explications comme s’ils étaient un adulte, quel que soit le stade de développement de l’enfant. Ces explications augmenteront l’anxiété de l’enfant ou n’auront aucun sens pour lui.

À ce stade, les animaux de compagnie peuvent jouer un rôle important. L’apprentissage de notions comme la naissance et la mort, qui peuvent être très traumatisantes pour l’enfant, avec un animal, va permettre à l’enfant de s’adapter à ces différentes informations. Par exemple, une cérémonie organisée pour le poisson avec la mort du poisson de l’enfant l’aidera à s’habituer à cette conception de la mort et l’aidera à voir que la vie continue avec l’achat d’un nouveau poisson.

Les animaux de compagnie peuvent également fonctionner comme “remplacement” ou “partage”, en particulier dans les cas où l’enfant subit des privations telles que la perte d’un être cher, le changement de domicile ou d’école ou la séparation d’avec ses parents.

LA FAMILLE DOIT PRENDRE UNE DÉCISION CONJOINTE

L’acquisition d’un animal de compagnie ne doit pas dépendre uniquement de la volonté de l’enfant, mais doit être une décision conjointe de la famille. Il faut expliquer à l’enfant qu’un animal de compagnie n’est pas comme les peluches de la maison, qu’il va nécessiter des soins comme un bébé, et qu’il peut avoir des besoins comme la toilette, la nourriture et la santé.

Juste parce que l’enfant veut qu’un chat ou un chien soit adopté, il n’est peut-être pas approprié de mettre toute la responsabilité sur l’enfant. Compte tenu de l’âge de l’enfant, il convient de discuter avec l’enfant qu’il devra assumer des responsabilités concernant les soins de l’animal et que les responsabilités doivent être partagées. De plus, il est important que tous les membres de la famille réfléchissent attentivement à cette question afin d’éviter des situations inappropriées qui pourraient se développer plus tard.

DÉVELOPPEMENT DE LA RESPONSABILITÉ

Les animaux de compagnie aideront l’enfant à développer un sens des responsabilités. L’animal a besoin d’une personne qui s’occupe de lui. Lorsque l’enfant entreprend ces tâches liées aux soins telles que l’alimentation et la marche, il recevra en retour l’attention et l’amour de l’animal.

Savoir qu’une entité a besoin d’elle-même et qu’elle peut survivre avec ce lien est une situation qui renforce la confiance en soi de l’enfant. En le regardant, il peut réaliser le sens de l’engagement en goûtant le plaisir de donner quelque chose, d’aider et de le posséder. Le fait que les animaux puissent aussi être malades et qu’ils aient besoin d’être vaccinés de temps en temps soutiendra l’enfant dans ses expériences et l’aidera à mieux faire face à de telles situations.

L’intérêt de l’enfant pour les animaux doit être soutenu et l’enfant ne doit pas être effrayé. Les parents peuvent également effrayer leurs enfants, notamment parce qu’ils ont peur d’eux-mêmes, et peuvent les amener à développer une phobie. La réaction positive de l’enfant envers les animaux de compagnie doit être soutenue par ses parents.

En apprenant quelque chose à l’animal, l’enfant apprendra lui-même quelque chose. Il peut surmonter ses peurs en l’essayant sur lui. Ainsi, l’enfant apprend à aimer, à donner, à protéger et à être une personne indépendante en étant autonome, ce qui est la base des relations humaines.

RECHERCHE SUR LES ANIMAUX ET LES ENFANTS

Des études sont menées pour déterminer les effets de la présence d’un animal de compagnie sur l’état d’éveil physiologique et comportemental des enfants, tandis que des examens de routine sont effectués par les médecins des enfants. Dans une étude, chez 23 enfants âgés de 3 à 6 ans qui ont été régulièrement examinés, il a été déterminé que le rythme cardiaque des enfants ralentissait et que le stress comportemental disparaissait lorsqu’il y avait un chien dans l’environnement. D’autres recherches ont montré que les animaux de compagnie réduisent le stress et ont des effets positifs sur l’état émotionnel et les interactions sociales.

LE PROCESSUS DE DÉCISION D’AVOIR UN ANIMAL DE COMPAGNIE

Les animaux domestiques peuvent avoir de nombreux effets positifs, mais il y a quelques points importants à considérer pour cela. Parler ouvertement et planifier le processus d’acquisition de l’animal avec l’enfant peut en faire une expérience positive pour toute la famille.

SÉLECTION D’ANIMAUX APPROPRIÉS

L’idée d’être avec un animal de compagnie peut apporter de la joie à un enfant, mais il est nécessaire de faire un choix pour votre famille, votre maison, votre style de vie et l’endroit où votre enfant peut aider à prendre soin de l’animal. Par exemple, lors du choix, il faut faire attention à ne pas choisir un animal au caractère agressif. Bien sûr, les animaux domestiques doivent être vaccinés à temps, une attention particulière doit être accordée à des questions telles que la propreté de l’animal, et il ne faut pas oublier que ce comportement sera un exemple pour l’enfant. Une fois que vous avez un animal de compagnie, devoir le quitter sera très bouleversant pour toute la famille, car ce sera un membre du ménage, et ce sera une situation difficile à gérer pour l’enfant. À cette fin, il convient de déterminer si l’enfant et tous les membres de la famille vivant dans la maison ont des allergies et, dans un tel cas, il convient d’éviter d’adopter un animal de compagnie.

Les conditions physiques de la maison, la situation économique de la famille doivent être adaptées à l’acquisition d’un tel animal. Considérant que le processus de prise en charge de l’animal, d’adaptation à la maison et d’adaptation à une nouvelle famille sera très long, non seulement pour l’enfant, il convient également d’éviter la négligence et la maltraitance de l’animal à amener dans la maison. Si ces conditions ne s’y prêtaient pas, il conviendrait de différer quelque temps cette décision.

S’OCCUPER D’UN ANIMAL

Prendre soin d’un animal de compagnie peut aider les enfants à développer leurs compétences sociales. Cependant, certaines règles doivent être respectées :

• Les enfants de moins de 3-4 ans doivent être surveillés en permanence lorsqu’ils sont avec des animaux de compagnie, car ils n’ont pas encore maîtrisé leurs pulsions agressives et le contrôle de leur colère.

• Les enfants de moins de 10 ans ne peuvent pas s’occuper pleinement d’un gros animal comme un chat ou un chien.

• Même si les enfants sont assez âgés pour s’occuper d’un animal de compagnie, les parents doivent continuer à les surveiller.

• Les parents doivent assumer la responsabilité lorsque les enfants font preuve de négligence dans les soins aux animaux. C’est une situation qui ne doit pas être ignorée pour l’animal. Cependant, cette situation doit être discutée avec l’enfant et, si nécessaire, la responsabilité doit être redonnée.

• Il faut rappeler gentiment aux enfants que leurs animaux de compagnie ont besoin de manger, de boire et de voyager, tout comme les humains.

• Si votre enfant continue de négliger son animal de compagnie, il peut également être nécessaire de lui trouver un nouveau foyer.

• Les parents doivent montrer l’exemple. Les enfants apprendront mieux à posséder un animal de compagnie en observant le comportement de leurs parents.

Les animaux et les enfants peuvent former une excellente équipe lorsque des choix appropriés sont faits. Prendre soin d’un animal de compagnie et jouer avec lui restera dans les mémoires comme les moments les plus agréables de l’enfance.

0
mutlu
Content
0
_zg_n
Triste
0
sinirli
Fâché
0
_a_rm_
Étonné
0
vir_sl_
Infecté
Posséder un animal de compagnie et son impact sur les enfants

Vous pouvez vous inscrire à notre newsletter entièrement gratuitement

Ne manquez pas l'occasion d'être informé des nouvelles actualités et évitez dès maintenant votre abonnement gratuit par e-mail.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Connectez-vous

Pour profiter des privilèges de Z Santé.fr - infos sur la santé, connectez-vous ou créez un compte dès maintenant, c'est entièrement gratuit !