Qu’est-ce qu’un testicule non descendu ? Pourquoi cela arrive-t-il ? Comment se déroule le traitement ?

74087E61 BD46 4F46 AEE5 77653E448C42
service
Partager

Partager cet article

ou copier le lien

Les testicules non descendus, caractérisés par le fait que les testicules ne sont pas dans leur position normale, sont une maladie infantile courante qui touche environ un enfant sur 25. Tous les enfants nés avec un problème de testicules non descendus ne nécessitent pas de traitement. Dans certains cas, les testicules peuvent descendre spontanément là où ils devraient être en quelques mois. Cependant, si les testicules ne descendent pas quelques mois après la naissance, cela peut entraîner des complications à l’avenir. Un diagnostic et un traitement précoces peuvent aider à éviter les complications à long terme liées à la non descente des testicules.

“Qu’est-ce qui cause la non-descente du testicule ?”, “Comment est-il diagnostiqué, quelles sont les méthodes de diagnostic ?” Les questions concernant les problèmes de testicules non descendus tels que ceux-ci sont abordées en détail dans le reste de l’article.

Contenu

Qu’est-ce que le testicule non descendu ?

L’une des fonctions importantes des testicules, qui constituent une partie importante de l’anatomie masculine, est la production d’hormones et de spermatozoïdes. Dans des circonstances normales, les bébés mâles naissent avec deux testicules et leurs testicules commencent à se développer alors que le bébé est encore dans le ventre de sa mère. Avant ou peu après la naissance, les testicules descendent dans le sac appelé scrotum, situé sous le pénis. Une certaine plage de température est requise pour la production de spermatozoïdes, la cellule reproductrice mâle. Une température corporelle humaine de 37 degrés ne constitue pas un environnement propice à la production de spermatozoïdes. Pour cette raison, les testicules responsables de la production de spermatozoïdes chez l’homme doivent être localisés et conservés dans le scrotum, situé à l’extérieur du corps.

L’une des fonctions les plus importantes du scrotum est de garantir que les testicules restent à une température de 35,5 à 36 degrés. Cependant, dans certains cas, les testicules ne peuvent pas terminer le processus de descente dans le scrotum comme ils le devraient. Alors que dans la plupart des cas de testicules non descendus, un seul des testicules ne descend pas dans le scrotum, dans certains cas, les deux peuvent ne pas être situés dans le scrotum. Le problème des testicules non descendus, également appelé cryptorchidie dans la littérature médicale, est une anomalie congénitale observée chez environ 3 % des bébés. Des études montrent que ce taux peut être plus élevé chez les bébés prématurés.

Quels sont les symptômes des testicules non descendus ?

Le symptôme le plus important d’un testicule non descendu est que le testicule ne peut pas être vu ou senti dans le scrotum. Environ 80 % des cas de testicules non descendus sont constatés lors d’un examen physique effectué par le médecin. Dans des conditions normales, les testicules sont situés à l’extrémité du canal inguinal, des deux côtés du pénis, dans le sac appelé scrotum. Le scrotum apparaît généralement plus petit du côté où le testicule n’est pas descendu par rapport à l’autre côté.

Quelles sont les causes des testicules non descendus ?

Le processus qui garantit que les testicules descendent correctement dans le scrotum est appelé descente testiculaire. Le processus de descente testiculaire se déroule généralement en deux étapes. Dans un premier temps, INSL3, une sorte d’hormone qui maintient le testicule dans le scrotum, entre en jeu. Dans un deuxième temps, la libération du CGRP, l’un des peptides qui permettent au testicule de descendre vers le scrotum, est stimulée par l’hormone testostérone. L’interaction de la testostérone et du CGRP est importante dans la descente des testicules dans le scrotum.

Si le processus de descente testiculaire n’est pas terminé comme il le devrait, le problème du testicule non descendu se produit. Des mutations ou des modifications génétiques peuvent provoquer une perturbation du processus testiculaire et le maintien du testicule dans l’abdomen sans descendre dans le scrotum. Cependant, certaines études scientifiques montrent que des mutations génétiques peuvent rarement provoquer une non-descente des testicules. Cependant, on pense que les facteurs environnementaux jouent un rôle dans l’apparition de problèmes de testicules non descendus. Des causes telles que des facteurs environnementaux perturbant le système endocrinien, c’est-à-dire des troubles hormonaux, des anomalies chromosomiques, peuvent provoquer une non-descente des testicules.

Selon certaines études scientifiques, le poids à la naissance est l’une des causes les plus importantes de testicules non descendus. Le fait que le problème des testicules non descendus soit plus fréquent chez les bébés prématurés que chez les bébés nés à terme montre l’effet du poids à la naissance sur le processus de descente testiculaire. Bien que la cryptorchidie soit un problème de santé courant chez les bébés nés à terme, la source du problème chez les bébés nés à terme n’est souvent pas entièrement déterminée. De plus, les personnes ayant des antécédents familiaux de testicules non descendus peuvent présenter un risque plus élevé de cryptorchidie. Conformément à ces informations, les principales causes de testicules non descendus peuvent être répertoriées comme suit :

  • Naissance prématurée (naissance survenant avant que les testicules aient eu le temps de descendre),
  • faible poids de naissance,
  • Exposition à des produits chimiques qui affectent le système endocrinien,
  • La mère est obèse,
  • La mère est diabétique,
  • exposition aux pesticides,
  • Consommation d’alcool pendant la grossesse (5 verres ou plus par semaine peuvent augmenter le risque de 3 fois),
  • La mère fume avant et pendant la grossesse,
  • Avoir des antécédents familiaux de testicules non descendus,
  • Utilisation de produits cosmétiques,
  • L’utilisation par la mère de médicaments contenant de l’ibuprofène pendant la grossesse,
  • Prééclampsie (empoisonnement pendant la grossesse),
  • Anomalies congénitales telles que le syndrome de Down, le syndrome de Prader-Willi.

Les testicules non descendus peuvent causer divers problèmes de santé, notamment des problèmes de reproduction, à l’avenir. Un diagnostic et un traitement précoces peuvent aider à prévenir d’éventuelles complications à l’avenir. Ainsi, pour la santé de votre enfant, n’oubliez pas de prendre rendez-vous avec un médecin spécialiste et de faire des contrôles de santé réguliers.

Comment diagnostique-t-on un testicule non descendu et quelles sont les méthodes de diagnostic ?

Les testicules non descendus sont généralement facilement remarqués par les professionnels de la santé lors des examens physiques de routine. Le médecin spécialiste peut détecter un testicule non descendu en examinant attentivement le scrotum, le testicule descendu, la région de l’aine, la saillie pubienne et le canal inguinal lors de l’examen. Cependant, dans environ 30 % des cas, les testicules non descendus peuvent ne pas être détectés à l’examen physique. Dans les cas où le testicule non descendu ne peut pas être détecté par un examen visuel ou manuel, des techniques d’imagerie telles que l’échographie, la tomodensitométrie ou l’IRM peuvent être utilisées. Un diagnostic précoce est important dans le traitement des testicules non descendus. Si vous soupçonnez que votre enfant a un problème de testicules non descendus, n’oubliez pas de prendre sans tarder rendez-vous avec un médecin spécialiste.

Comment se déroule la chirurgie des testicules non descendus ?

Le but du traitement des testicules non descendus est de déplacer le testicule vers sa position correcte dans le scrotum. Les méthodes chirurgicales sont principalement utilisées dans le traitement des testicules non descendus. Outre les techniques chirurgicales, des options de traitement telles que l’hormonothérapie et l’utilisation de prothèses testiculaires peuvent également être privilégiées dans certains cas. Si la cryptorchidie n’est pas traitée tôt, elle peut entraîner des problèmes de santé plus graves à l’avenir. Pour cette raison, il est généralement recommandé d’appliquer un traitement chirurgical avant que le bébé n’atteigne l’âge de 18 mois. Cela peut être inquiétant pour les parents si leur bébé subit une intervention chirurgicale, même mineure. Après un traitement chirurgical réalisé par des médecins spécialistes en milieu stérile, le testicule peut être remis dans sa bonne position dans la majorité des cas.

Alors, comment se déroule la chirurgie des testicules non descendus, également appelée orchidopexie ? Avant l’orchiopexie, le médecin spécialiste peut réaliser certains examens pour évaluer l’état de santé général de l’enfant. Il indique aux parents combien de temps l’enfant doit avoir faim et soif avant l’opération. Cependant, il peut être avantageux pour les parents de nettoyer la région de l’aine de l’enfant avant la chirurgie afin de réduire le risque d’infection. L’intervention chirurgicale est réalisée sous anesthésie générale. Certains établissements de santé utilisent moins de médicaments pendant l’anesthésie pour minimiser les risques. Si les parents ont des inquiétudes, ils peuvent poser des questions à des experts à ce sujet.

Pendant l’intervention chirurgicale, le chirurgien spécialisé pratique une petite incision dans la région de l’aine de l’enfant et atteint le testicule. Puis il vérifie si le testicule est sain. Dans les cas où le testicule est malade, le médecin peut retirer le testicule et le remplacer par une prothèse testiculaire, avec l’accord des parents. Dans les cas où il n’y a pas de problème de santé au niveau du testicule, le testicule est placé dans le scrotum à l’aide de points de suture solubles à l’aide d’un dispositif de préhension.

Si le médecin spécialiste le juge opportun, l’enfant peut rentrer chez lui environ 2 heures après l’opération. L’utilisation d’analgésiques pendant la période recommandée par le médecin après l’opération peut aider l’enfant à se sentir à l’aise. De plus, le médecin peut prescrire certains médicaments pour réduire le risque d’infection sur le site chirurgical.

Après l’opération, les parents doivent s’occuper de leurs enfants à la maison. Se laver les mains avec de l’eau et du savon avant de toucher le site chirurgical peut aider à prévenir le risque d’infection. Après l’opération, il est recommandé que l’enfant reste à l’écart des activités telles que sauter, courir et culbuter pendant un certain temps.

Questions fréquemment posées

Le problème des testicules non descendus est l’une des anomalies congénitales les plus courantes chez les garçons. Avec un diagnostic et un traitement précoces, il peut être possible de prévenir les complications qui pourraient survenir à l’avenir. Certaines des questions fréquemment posées concernant les testicules non descendus sont détaillées ci-dessous.

La chirurgie des testicules non descendus est-elle risquée chez les nouveau-nés ?

La chirurgie des testicules non descendus comporte certains risques, comme les autres interventions chirurgicales. Cependant, la majorité des opérations réalisées par des médecins spécialistes réussissent. Contre les risques, il est recommandé que l’opération soit réalisée dans des établissements de santé disposant de soins intensifs néonatals et de soins intensifs pédiatriques.

Y a-t-il une hospitalisation après l’opération ?

Après une intervention chirurgicale réussie, les patients peuvent généralement sortir le même jour. Si nécessaire, une nuit à l’hôpital peut être nécessaire dans certains cas.

Peut-on opérer les bébés en même temps que la circoncision ?

Si l’état de santé général de l’enfant est approprié, les médecins spécialisés en chirurgie pédiatrique peuvent réaliser au cours d’une même séance une chirurgie des testicules non descendus et une circoncision.

Le testicule enflé va-t-il guérir tout seul ?

En plus des testicules non descendus, le gonflement des testicules est également un problème courant chez les enfants. Le gonflement des testicules se produit généralement lorsque la connexion entre l’aine et le scrotum ne se ferme pas, ce qui entraîne une fuite de liquide de la cavité abdominale dans le scrotum. L’hydrocèle, ou hernie hydrique comme on l’appelle communément, peut guérir d’elle-même dans certains cas. Dans les cas qui ne guérissent pas spontanément, il est possible de traiter le testicule enflé par des méthodes chirurgicales.

Quelle est la nécessité d’une intervention chirurgicale en cas de gonflement testiculaire unilatéral ?

S’il y a un problème dans l’un des testicules et qu’il ne guérit pas tout seul, une intervention chirurgicale peut être nécessaire par des médecins spécialistes dans un hôpital à part entière.

Le problème de testicule non descendu est une anomalie congénitale courante. Si vous pensez que votre enfant a un problème de testicules non descendus, n’oubliez pas de prendre rendez-vous avec un médecin spécialiste et de le faire examiner.

0
mutlu
Content
0
_zg_n
Triste
0
sinirli
Fâché
0
_a_rm_
Étonné
0
vir_sl_
Infecté
Qu’est-ce qu’un testicule non descendu ? Pourquoi cela arrive-t-il ? Comment se déroule le traitement ?

Vous pouvez vous inscrire à notre newsletter entièrement gratuitement

Ne manquez pas l'occasion d'être informé des nouvelles actualités et évitez dès maintenant votre abonnement gratuit par e-mail.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Connectez-vous

Pour profiter des privilèges de Z Santé.fr - infos sur la santé, connectez-vous ou créez un compte dès maintenant, c'est entièrement gratuit !