Sur les cycles de la vie

74087E61 BD46 4F46 AEE5 77653E448C42
service
Partager

Partager cet article

ou copier le lien

« Les mauvais événements, les expériences ennuyeuses se répétaient toujours. Les beautés apparaissent et disparaissent une fois. En attendant la peur, Oğuz Atay

Le but ultime de la vie est la mort, et l’effort de tous les êtres est de retourner à l’état inanimé. Basé sur cette pensée pulsion de mort Le concept a été introduit par Freud en 1920. Après 1920, Freud s’est concentré sur les pulsions de mort et de vie et a mentionné que ces deux pulsions s’opposent depuis le début de la vie humaine. Dès le début, la vie et la mort sont entrelacées, et les pulsions se situent entre la vie et la mort. Alors que l’instinct de vie demande constamment d’atteindre l’excitation, le plaisir et la volupté, l’instinct de mort vise à atteindre le calme et l’inactivité et donc à éliminer les tensions. Le but de la pulsion de mort n’est pas d’atteindre la mort, mais de rechercher le calme et le silence ; Lorsque Freud décrit la pulsion de mort (Thanatos), il « travaille en silence dans le bruit d’Éros ». Il a construit sa phrase. En même temps, Freud précise qu’il veut être inévitablement répété dans la vie psychique liée à la pulsion de mort, et qu’il veut que la personne ne soit en aucune détresse afin d’assurer le calme. De ce point de vue, on peut considérer ensemble la pulsion de mort et le principe de base de l’école psychanalytique.– A l’âge adulte, la personne essaie de résoudre des conflits non résolus dans l’enfance en revivant des événements similaires dans l’enfance avec des objets similaires. En d’autres termes, le conflit est le même, mais l’objet a changé.Ici, la personne évoquera les conflits non résolus de l’enfance et tentera de résoudre ces conflits avec différents objets dans les relations de la vie adulte. Cela rappelait la recherche du calme de la pulsion de mort. La personne se rendra de nouveau agitée et conflictuelle, et lorsque les expériences traumatisantes de l’enfance seront résolues dans la nouvelle relation actuelle, le but ultime sera le calme et la paix. Le passé est reconstitué dans le présent et se termine souvent toujours par la même fin décevante. Alors, quand cette fin malheureuse n’arrive-t-elle pas? Il est possible de voir cela dans le concept que nous appelons le transfert dans les thérapies psychodynamiques. Le transfert fait référence à toutes les émotions qu’une personne dirige vers son thérapeute et qui proviennent des premières relations d’objet. Les désirs enfantins avec des personnalités importantes de l’enfance sont transférés au thérapeute au cours du processus thérapeutique et ainsi revécus dans la relation thérapeute-patient. La reconnaissance et l’interprétation du transfert par le thérapeute seront la première clé pour résoudre le conflit.

0
mutlu
Content
0
_zg_n
Triste
0
sinirli
Fâché
0
_a_rm_
Étonné
0
vir_sl_
Infecté
Sur les cycles de la vie

Vous pouvez vous inscrire à notre newsletter entièrement gratuitement

Ne manquez pas l'occasion d'être informé des nouvelles actualités et évitez dès maintenant votre abonnement gratuit par e-mail.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Connectez-vous

Pour profiter des privilèges de Z Santé.fr - infos sur la santé, connectez-vous ou créez un compte dès maintenant, c'est entièrement gratuit !