Traitement de la dépression clinique

74087E61 BD46 4F46 AEE5 77653E448C42
service
Partager

Partager cet article

ou copier le lien

Lorsqu’un patient s’adresse à un médecin en raison de ses plaintes, le médecin recueille d’abord la vie du patient et ses antécédents familiaux, les symptômes de la maladie et les résultats cliniques. En évaluant les données recueillies, les expériences et selon certains critères diagnostiques, il détermine si les plaintes sont liées à un tableau de dépression, à un autre trouble mental, à une maladie physique ou à un problème organique, et diagnostique la maladie. Le processus de traitement est organisé en fonction des caractéristiques du patient, du type de dépression, de la prévalence et de la gravité des symptômes. Par conséquent, il est très important que le diagnostic de dépression soit posé par des experts en la matière. Si vous pensez que vous ou un de vos proches avez un problème psychiatrique, n’essayez pas de vous auto-diagnostiquer. C’est extrêmement gênant. Assurez-vous de consulter un psychiatre.

la dépression, un trouble de l’humeur ;

a) la pharmacothérapie,

b) Psychothérapie,

c) Utilisation concomitante de médicaments et de psychothérapie

d) Électroconvulsivothérapie (ECT),

e) Photothérapie (luminothérapie)

est traité avec

En plus des processus de traitement de base, certaines activités psychosociales de soutien peuvent être utilisées, ainsi que certaines opportunités dans le domaine de la médecine complémentaire. On sait qu’une partie importante des personnes souffrant de dépression reportent le traitement pour des raisons économiques ou idiosyncratiques et ne cherchent pas de traitement parce qu’elles ne reconnaissent pas la dépression ou ne considèrent pas les problèmes qu’elles éprouvent comme les conséquences habituelles de la vie quotidienne. Les personnes de ce groupe qui souffrent de dépression légère à modérée peuvent avoir leur propre dépression dans les 3 à 6 mois. Le reste de ce groupe doit commencer un traitement dans les hôpitaux en raison de l’aggravation et de la généralisation de la dépression, des tentatives de suicide ou d’autres problèmes psychiatriques.

La dépression est une maladie grave, même si elle est légère à modérée. Afin d’éviter des conséquences irréparables ou graves, il ne faut pas s’attendre à ce qu’il disparaisse de lui-même, son traitement ne doit pas être retardé et des processus de traitement corrects et efficaces doivent être recherchés.

Un autre problème lié au traitement de la dépression est que, bien que le traitement médicamenteux et la psychothérapie soient utilisés dans les dépressions secondaires, un traitement définitif est possible en résolvant ou en guérissant le problème principal.

Traitements médicamenteux :

Aujourd’hui, du fait des développements de l’industrie pharmaceutique et des évolutions des pratiques psychothérapeutiques, seuls les traitements médicamenteux ou seuls les traitements psychothérapeutiques peuvent être efficaces dans le traitement des dépressions légères et modérées. On observe que les médicaments offrent des temps de récupération plus efficaces et plus courts, en particulier dans les dépressions basées sur des facteurs physiologiques et organiques. Une proportion importante de personnes ont un préjugé contre l’usage de drogues (antidépresseurs). Cependant, dans les dépressions sévères, il est impératif de se tourner vers la pharmacothérapie de toute urgence, car la qualité de la participation du patient au processus de psychothérapie diminuera ou il ne sera pas possible de participer au processus de psychothérapie et un retard dans le traitement aura des conséquences plus graves. . En raison du poids des expériences négatives du patient dans les dimensions émotionnelles, mentales et physiologiques, l’introduction d’applications de psychothérapie dans ce processus peut affecter négativement le traitement, entraînant un retard dans le traitement ou la progression de la maladie. Bien qu’un processus de psychothérapie soit nécessaire dans de tels cas, les thérapies dans ce processus sont poursuivies dans des conditions plus particulières et sous la supervision d’un psychiatre.

Les traitements de psychothérapie nécessitent un processus répétitif et cohérent. D’autant plus que les pratiques de psychothérapie ne sont pas couvertes par les institutions de sécurité sociale, cela crée de lourdes charges économiques pour les patients et leurs familles. Même s’il n’est pas possible pour les patients dépressifs qui n’ont pas suffisamment d’opportunités économiques de participer à un processus de psychothérapie stable, il est possible de bénéficier des traitements médicamenteux dispensés par les établissements de santé en bénéficiant de diverses garanties sociales.

Outre les préjugés contre les traitements médicamenteux, une question importante concernant les traitements médicamenteux est le problème des habitudes de consommation régulière de drogues. Des problèmes tels que l’usage inconscient et irrégulier de drogues découlant de notre culture sociale, les difficultés des patients à s’exprimer et leurs expériences, la négligence des contrôles et des examens intermédiaires, et la précipitation des processus d’examen et de traitement en raison du manque de temps font ne permettent pas à l’efficacité des traitements médicamenteux de se produire dans la mesure souhaitée. De plus, c’est un autre problème sérieux que la dépression, qui a une nature multifactorielle et complexe, n’est pas diagnostiquée et traitée par des médecins qui ne sont pas experts en la matière lorsque des symptômes clairs et des antécédents apparaissent.

Psychothérapie:

Dans le traitement des dépressions d’origine psycho-sociale non sévère, l’utilisation exclusive d’un traitement de psychothérapie peut créer des résultats plus permanents et plus efficaces. Toute dépression, qu’elle soit d’origine physiologique ou organique, a une dimension psychosociale. De plus, un grand nombre de résultats de recherche sur la dépression montrent que la combinaison de traitements médicamenteux et psychothérapeutiques procure un taux d’amélioration plus permanent et plus élevé et élimine en grande partie le risque de récidive dans les années suivantes.

Les expériences de dépression affectent non seulement négativement l’individu vivant avec la maladie, mais aussi son environnement familial et social, réduisent sa qualité de vie et, dans certains cas, provoquent chez lui des problèmes psychologiques ou des maladies psychiatriques. Pour cette raison, non seulement le patient, mais aussi ses proches doivent être observés et participer au processus de psychothérapie. Le processus de psychothérapie fournit non seulement des services thérapeutiques mais aussi des services de soutien psychosocial préventif aux patients et à leurs proches.

Les traces traumatisantes d’expériences difficiles, en particulier à partir du ventre de la mère, dans la petite enfance et l’adolescence, les blocages survenant au niveau subconscient et les structures, conditionnements et habitudes de personnalité malades nécessitent absolument des interventions psychothérapeutiques efficaces et correctes. Une des croyances courantes observées chez l’homme; est que le processus de psychothérapie est une pratique purement conversationnelle que nous pouvons également faire avec n’importe quel non-expert, simplement en permettant aux gens d’épancher leur cœur, de se détendre et de recevoir des conseils et des conseils d’experts. Bien que cette opinion ne soit pas entièrement fausse, elle est incomplète. Le processus de psychothérapie est une pratique holistique qui vise à créer un changement positif en accord avec la nature profonde de l’être humain en utilisant diverses approches, méthodes, techniques et outils. Les méthodes et techniques telles que la parole causale et logique, le partage d’informations, la sensibilisation, la création de compréhension et de perspicacité, la création de nouvelles significations, les appariements subliminaux et les modèles de langage hypnotique, la création d’images et les processus de régression sont quelques-uns des outils de la psychothérapie.

Fondamentalement, le processus de psychothérapie est un processus de coopération interactive entre le patient (les psychothérapeutes préfèrent appeler le client) et le psychothérapeute dans un but de « guérison » ou de « développement ». En principe, cela nécessite une participation volontaire, cohérente et active.

Les problèmes les plus importants qui diminuent l’efficacité du processus de psychothérapie ; participation inconsciente et involontaire, ne pas assister régulièrement aux séances, ne pas poursuivre le processus thérapeutique pendant une période de temps suffisante, résistance au changement et à l’amélioration et méfiance envers le psychothérapeute vis-à-vis du processus thérapeutique et de ses résultats. En particulier, la tentative du patient d’agir en évaluant sa maladie et toutes sortes de problèmes liés au processus de psychothérapie et à ses résultats dans le cadre de ses propres connaissances, compréhension et expérience entraîne la conclusion du processus thérapeutique avant qu’il ne soit terminé.

L’objectif est d’utiliser diverses approches telles que l’approche psychothérapeute, psychodynamique, cognitivo-comportementale ou holistique, des techniques telles que l’hypnothérapie, la PNL (Programmation Neuro Linguistique), l’EFT (Emotional Freedom Technique), l’EMDR (Eye Movement Desensitization Reprocessing), le Psychodrame, la Famille Constellation et thérapie de groupe et essaie d’atteindre ses objectifs.

Thérapie électroconvulsive (ECT):

Le traitement par électroconvulsivothérapie (ECT), également connu sous le nom de thérapie par électrochocs, est utilisé dans les cas où le traitement médicamenteux et psychothérapeutique ne peut pas être appliqué ou dans les cas de dépression sévère et de caractéristiques psychotiques nécessitant une réponse immédiate. Malgré des réponses positives rapides, la dépression réapparaît dans les 6 mois dans plus de 50 % des cas. Pour cette raison, le processus de traitement est poursuivi et complété par des traitements médicamenteux et psychothérapeutiques.

Thérapie par la lumière vive :

Les effets positifs de la lumière naturelle du jour sur le métabolisme et la psychologie humaine étant connus, certains appareils peuvent être utilisés pour filtrer et appliquer la lumière UV, en particulier dans le traitement de la dépression saisonnière.

Applications complémentaires et de soutien :

Les psychothérapeutes ou les patients bénéficient également de pratiques complémentaires ou de soutien. Or, il est primordial que ces pratiques liées aux médecines complémentaires soient exercées sous le contrôle de médecins et de praticiens experts en la matière. Il convient de rappeler que les méthodes et applications de ce groupe ne peuvent être curatives en elles-mêmes et que les applications et produits commercialisés proposés comme applications de médecine complémentaire ou alternative n’ont aucune caractéristique thérapeutique. Nous pouvons donner les exemples connus suivants de thérapies complémentaires et de pratiques de soutien :

• Homéothérapie

• Traitements traditionnels à base de plantes

• Pratiques de yoga et de méditation

• Sports, marche et exercices physiques,

• Passe-temps et compétences diverses

• Événements artistiques

Recommandations préventives pour la dépression :

Certaines des causes de la dépression sont physiologiques et organiques, mais une partie importante est causée par des facteurs psychologiques et expérientiels. Nos modes de vie et nos routines quotidiennes, qu’elles soient physiologiques ou environnementales, produisent des effets qui provoquent, renforcent ou atténuent la dépression. La dépression, qui signifie essentiellement une dépression introvertie et un sentiment de perte pour sa propre existence, est guérie en extériorisant de manière adéquate son attention, sa conscience et ses angoisses et en répondant à certains de ses besoins profonds. Faisons une liste simple :

• Être dans un mariage et une relation qui est satisfait en termes de bonheur, de satisfaction et d’harmonie

• Avoir des relations sexuelles régulières et saines si possible.

• Ne pas oublier que le travail et la vie professionnelle ne sont qu’un outil, ne pas être un bourreau de travail.

• Si possible, occupez-vous d’un emploi que vous aimez, où vous êtes productif et où vous êtes peu intégré.

• Dormir et se réveiller à des heures adaptées au biorythme de l’organisme, ne pas rester éveillé tard.

• Prendre les mesures nécessaires pour obtenir un sommeil de qualité.

• Dormir dans la chambre, dans un environnement calme et sans lumière.

• Ne pas regarder la télévision ou être à l’ordinateur près de l’heure du coucher.

• Manger régulièrement et sainement, manger lentement

• Faire des exercices réguliers comme la marche, le sport, la gymnastique, le yoga et la méditation

• Sortir de la ville, sortir dans la nature, marcher ou pique-niquer à intervalles réguliers et fréquents

• Avoir des passe-temps, des loisirs, participer à des activités sociales.

• Écouter de la musique de qualité et apaisante, pas de la musique pessimiste

• Passer assez souvent du temps avec des amis, des parents et des amis

Terminons notre article en exprimant qu’essayer de développer une conscience centrée sur les ressources et les opportunités environnementales et sociales, avec une vision positive de la vie et des événements de la vie, et de pratiquer dans ce sens sera la mesure la plus efficace contre la dépression et les autres troubles mentaux. problèmes.

Bien que l’objectif principal du traitement de la dépression soit d’éliminer ses symptômes irrésistibles et destructeurs, il vise essentiellement à réorganiser et à améliorer l’infrastructure psychologique et à renforcer la structure de la personnalité. Il est important de terminer le processus de traitement pour un rétablissement permanent et pour que la maladie ne se reproduise pas.

0
mutlu
Content
0
_zg_n
Triste
0
sinirli
Fâché
0
_a_rm_
Étonné
0
vir_sl_
Infecté
Traitement de la dépression clinique

Vous pouvez vous inscrire à notre newsletter entièrement gratuitement

Ne manquez pas l'occasion d'être informé des nouvelles actualités et évitez dès maintenant votre abonnement gratuit par e-mail.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Connectez-vous

Pour profiter des privilèges de Z Santé.fr - infos sur la santé, connectez-vous ou créez un compte dès maintenant, c'est entièrement gratuit !